1

Un ex-ministre de la Défense ukrainien déclare que l'armée ukrainienne peut reprendre le Donbass en rasant Donetsk et Lougansk

Depuis plus de trois ans que dure la guerre du Donbass, c'est un véritable florilège de déclarations génocidaires que les officiels ukrainiens nous offrent régulièrement.

De Porochenko qui voulait que les enfants du Donbass vivent dans les caves et ne puissent pas aller à l'école, à certains journalistes qui déclaraient sur un plateau de télévision que plusieurs millions de personnes dans le Donbass devraient être éliminées car « inutiles », en passant par un député ukrainien qui voulait rendre la vie insupportable aux habitants des deux républiques populaires.

Les déclarations publiques qui normalement devraient envoyer ces gens là derrière les barreaux pour longtemps pour incitation au génocide et incitation aux crimes de guerre sont pléthore.

Cette fois c'est un ex-ministre de la Défense et politicien ukrainien, Alexandre Kouzmouк, qui nous a gratifié du dernier délire génocidaire en date made in Kiev.

Ce dernier a en effet déclaré sur le plateau de la chaîne ZIK TV, que l'armée ukrainienne était assez forte pour reprendre le Donbass jusqu'à la frontière avec la Russie, mais que pour faire cela il faudrait raser les villes du Donbass de la surface de la terre !

Voici la vidéo de l'émission en question comme preuve :


Et voici la traduction de sa déclaration :

« Lorsque nous disons qu'en trois ans nous avons eu l'opportunité de reconstruire notre armée, nous leur avons aussi donné l'opportunité de récupérer, de se renforcer et de rétablir l'ordre. À propos, ils ont une très bonne discipline. Ils n'attendent pas après les tribunaux et les sentences, tout est décidé par les lois de la guerre. Néanmoins, l'armée ukrainienne peut toujours atteindre la frontière avec la Russie. Potentiellement nous pouvons le faire, mais nous devrons raser Donetsk, Lougansk, Gorlovka et les autres villes de la surface de la terre. Il y a des civils, c'est notre population et ils ne partiront jamais, car on ne leur donnera pas cette chance, » a ainsi déclaré l'ex-ministre de la Défense.

Je vais me permettre quelques commentaires concernant plusieurs phrases de cette déclaration.

Concernant la discipline au sein des armées de la RPD et de la RPL elle est en effet très supérieure à celle de l'armée ukrainienne, tout simplement parce que :
1. Les soldats sont tous des volontaires, avec une motivation solide pour faire leur devoir (défendre leur terre et leur famille),
2. La justice militaire (comme civile) fonctionne justement de manière très stricte, ce qui contredit la phrase suivante, sur le fait que les soldats des deux républiques n'attendent pas après les tribunaux et les sentences.

Concernant son plan envisageant de raser des villes totalisant 1,650 millions de personnes sans compter Makeyevka (plus de 300 000 habitants) qui est dans la continuité de Donetsk, je ne vais pas expliquer en quoi ceci est un appel à commettre des crimes de guerre. Ni rappeler que dans n'importe quel pays civilisé et normal une telle déclaration vaudrait à son auteur quelques problèmes judiciaires à minima, sans parler du scandale (imaginez un officiel russe sortant la même chose, les médias occidentaux en feraient leurs choux gras pendant des semaines).

Je vais plutôt me concentrer sur la tentative (maladroite) de ce monsieur de sauver les meubles dans la phrase d'après, à savoir celle où il rappelle que ce sont des civils (qui étaient ukrainiens avant la guerre) qui vivent là, en sous entendant que c'est pour cela que l'armée ukrainienne ne peut pas raser les villes du Donbass (bien vu docteur Watson ceci est un crime de guerre, interdit par la convention de Genève).

Cela nous change de la rhétorique habituelle présentant tous les habitants des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) comme des terroristes.

Mais, car il y a un mais, sa présentation de la situation est de nouveau largement biaisée, lorsqu'il explique pourquoi ils ne partiront jamais de là « car on ne leur donnera pas cette chance ». Je voudrais informer ce monsieur, que les habitants de la RPD, comme de la RPL peuvent partir s'ils le souhaitent et s'ils en ont les moyens. La preuve en est, beaucoup de gens traversent régulièrement la frontière avec la Russie ou la ligne de front pour aller en Ukraine.

La RPD et la RPL ne sont pas des zones fermées dont personne ne peut sortir… Si les gens ne partent pas, et pour beaucoup disent clairement qu'ils ne partiront jamais, c'est parce qu'ils sont chez eux ! Et que pour eux il est impensable de partir, même s'ils se prennent des obus sur la tête.

L'ex-ministre conclut en disant que c'est à cause de la présence des civils que l'armée ukrainienne ne peut pas mettre en œuvre le plan de dé-occupation du Donbass qu'il envisage (en tout cas au niveau du droit international, c'est sûr que génocider 1,65 millions de personnes ça ferait désordre). Je ne sais pas s'il croit réellement à ce qu'il raconte où si son niveau de cynisme est juste stratosphérique.

Parce qu'il faut dire qu'habituellement, bombarder ou tirer sur les civils ne gêne pas particulièrement l'armée ukrainienne, comme ils en ont encore fait la démonstration hier matin, en bombardant les rues du village de Zaïtsevo alors que les enfants se rendaient à l'école en bus, obligeant ces derniers à se réfugier derrière un bâtiment pour échapper aux obus de mortier de 82 mm.

Si tirer sur des enfants se rendant à l'école ne gêne pas plus que ça l'armée ukrainienne, je doute que raser des villes entières constitue un gros cas de conscience. C'est juste que là, vis-à-vis de la communauté internationale, il sera beaucoup plus difficile pour Kiev de faire croire que ce n'est pas de sa faute. C'est tout...

Christelle Néant

DONI actus

Comments: 1 Comment

1

Comment

  • Comment by Théo Chapaate on 16 Nov 2017

    Article qui fera peut etre réagir sur le site des moutons enrages,

    Mais au vu des blogs en général, malheureusement ils ne comprennent pas que deux heure d'avion c'est la banlieue maintenant. La porte d'a coté leur semble bien loin.
    On se tue a le leur répéter, mais ils sont pour beaucoup gavés a l'im monde et l'aberation.

Post a comment

View More