0

L'armée ukrainienne bombarde le village de Zaïtsevo à coup de lance-roquettes multiples Grad après avoir tiré hier sur un bus scolaire

lance-roquettes multiples Grad

Après le bombardement lourd de la semaine dernière sur le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD) qui avait impliqué l'usage massif des lance-roquettes multiples, l'armée ukrainienne a de nouveau utilisé ces armes lourdes extrêmement destructrices, contre le village de Zaïtsevo cette fois-ci.

Hier matin, entre 7 et 8 h, c'est un bus scolaire qui transportait des enfants à l'école qui s'est retrouvé sous les tirs d'obus de mortier de 82 mm de l'armée ukrainienne. Heureusement, les enfants ont pu aller se réfugier derrière un bâtiment proche, et aucun n'a été blessé. Sans cela, les enfants de la RPD auraient encore payé un lourd tribut à cette guerre.

Ce bombardement cynique et inhumain des rues d'un village à l'heure où les enfants partent à l'école montre bien la véritable nature terroriste de la soi-disant « opération anti-terroriste » menée par les forces armées ukrainiennes.

Et ce matin, à peine 24 h après ce nouveau crime de guerre, le Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu nous a informés que l'armée ukrainienne avait tiré 80 roquettes de Grad sur le village de Zaïtsevo cette nuit, vers 00 h 40.

Les tirs venaient de la zone de Dzerjinsk, qui est sous contrôle ukrainien.

Bombardement de Zaïtsevo

D'après le CCCC, l'armée ukrainienne a tiré 1 775 munitions de tout calibre au cours de ses 57 violations du cessez-le-feu des dernières 24 h, dont 22 obus de 152 mm, 8 obus de 122 mm, 80 roquettes de lance-roquettes multiples Grad, 52 obus de mortier de 120 mm, 505 obus de mortier de 82 mm, 4 obus de canon antichar de 100 mm, 8 obus de chars d'assaut, et 109 tirs de BTR ou BMP (véhicule de transport de troupe blindés et véhicule de combat d'infanterie).

Plusieurs des obus de 152 mm tirés ont touché la zone près de l'aéroport de Donetsk hier soir (le centre Volvo et la localité de Jabichevo).

Toutes ces violations du cessez-le-feu et ces crimes de guerre, ont eu lieu à la veille d'une réunion des Groupes de Contact qui doit avoir lieu à Minsk aujourd'hui.

Fidèles à leurs mauvaises habitudes, les autorités ukrainiennes cherchent à saboter les négociations à Minsk en tirant massivement sur le territoire de la RPD, avant de se plaindre de la hausse des violations du cessez-le-feu.

Christelle Néant

à la une de DONi

Comments: No comments yet

Post a comment

View More