1

Andreï Knyazev, expert: Les États-Unis prévoient de reformater l'Ukraine

News Front: Andreï, vous avez reçu des États-Unis quelques informations intéressantes. Commençons par cela.

Andreï Knyazev: Oui, j'ai quelques informations. Cela vient de mes sources et elles peuvent être considérées comme fiables. D'après ces informations, quelque part vers le milieu du printemps, les Américains prévoient de totalement reformater ce que nous appelons aujourd'hui l'Ukraine. Dans leurs plans se trouve un changement de gouvernement mais aussi de l'État lui-même. Il y a plusieurs options concernant la façon dont cela va évoluer. Laissez-moi expliquer cela.

Si nous regardons en arrière dans le passé, pendant la confrontation entre l'URSS et les USA, la doctrine militaire américaine d'alors assumait la gestion d'une grande guerre et de deux guerres locales. Lorsque l'Union Soviétique s'est effondrée les Américains ont changé cette doctrine. Elle a commencé à assumer la gestion de trois conflits locaux simultanés. Dans les années 2000, les Américains commençaient déjà à parler de deux conflits locaux. En fait, maintenant nous pouvons voir que les Américains gèrent en réalité quatre conflits locaux: le Moyen-Orient, la mer de Chine du Sud, l'Ukraine, et l'Europe, qui requiert aussi d'énormes ressources car il faut la persuader de signer le soit-disant traité Transatlantique. Donc, les Américains ne peuvent plus "se permettre" l'Ukraine – les ressources se font rares.

Lorsque nos "amis" libéraux disent que les Américains peuvent imprimer autant de dollars qu'ils le veulent, vous ne devriez pas le croire. S'ils le pouvaient, ils l'auraient fait depuis longtemps. Soros, dont l'opinion est sérieusement prise en compte par les libéraux, a annoncé juste après le Maïdan de Kiev, que la somme d'investissements directs nécessaire en Ukraine était de 200 milliards de dollars. Laissez-moi vous rappeler qu'en Pologne, après son entrée dans l'Union Européenne, ont été injectés sous forme d'investissements directs plus de 100 milliards de dollars. Les investissements direct c'est la création d'entreprises, l'introduction de nouvelles technologies, etc. Ce que l'Ukraine reçoit actuellement ce ne sont pas des investissements directs. C'est de l'argent pour se maintenir à flot: pour payer les dettes et les obligations sociales dans l'ensemble. Rien n'est investi dans la production, par conséquent rien ne se développe, cela ne fait que s'effondrer. C'est à cause de cela qu'aujourd'hui les Américains n'ont pas assez de ressources pour l'Ukraine.

Revenons aux États-Unis, il y a actuellement deux groupes là-bas. Nous avons l'habitude des clichés, comme les "colombes" et les "faucons". En fait, il n'y a pas de "colombes" et de "faucons" ici mais des clans liés aux sociétés transnationales (Transcons) et des clans liés à l'élite nationale - principalement représentée par le CMI (complexe militaro-industriel). La façon dont les groupes Transcons se comportent se voit par exemple avec la société Coca Cola qui a dessiné la Crimée comme faisant partie de la Russie sur leurs cartes. Autrement dit, ils ne s'embarrassent pas de nuances, pour eux c'est juste des affaires. Pour eux l'Amérique est tout simplement un pays avantageux pour le moment. Leurs capitaux sont dispersés partout dans le monde. Pour le groupe Transcons peut importe que l'Amérique ou le dollar existent ou pas dans le futur.

L'autre groupe, cependant, appelons-le les Patriotes, c'est une toute autre histoire. Toute leur production est liée aux États-Unis, et donc ils défendent avec zèle les intérêts américains. Donc, maintenant, il y a de graves tensions concernant l'Ukraine entre les Transcons et les Patriotes. Ils se demandent quoi faire avec. La seule chose sur laquelle ils soient d'accord c'est le fait qu'il est impossible de laisser l'Ukraine dans son état actuel. Ainsi, au début du printemps, ils envisagent de mettre en place en Ukraine une situation qui se traduira par l'élimination du gouvernement.

Pour mettre en place cette situation, on a promu et soutenu l'adoption de cette forme vraiment très spéciale du budget ukrainien pour 2016. Il est clairement visible à l’œil nu que ce budget ne peut que provoquer des tensions sociales. La "réforme de la police" a aussi été utilisée pour la mise en œuvre des plans américains. Tous les policiers compétents ont été retirés du service et remplacés par des clowns. Quand les prochaines émeutes "révolutionnaires" de masse éclateront, les clowns de "l'académie de police" ne seront pas capables d'y faire face.

Les Transcons et les Patriotes envisagent plusieurs options pour la future organisation de l'Ukraine. L'une d'elle est la division du pays en trois parties. Il y aura l'Ukraine centrale, où le régime actuel sera remplacé par un gouvernement ouvertement nazi. Deux candidats sont envisagés pour le diriger - Biletsky (le député et fondateur du bataillon Azov) et Sadovoy (le maire de Lvov et chef du parti Samopomosch). Il y a d'autres options possibles mais ces deux-là sont les candidats principaux. Il est prévu de donner la Galicie à la Pologne, la Bucovine à la Roumanie et la Transcarpatie à la Hongrie. Dans ces zones, sont déjà présents différents émissaires et partis politiques étrangers, et même des Compagnies Militaires Privées (CMP) étrangères. Ils ont même pris en compte l'expérience de la Crimée: lorsque cela commencera, les drapeaux hongrois et roumains seront immédiatement dressés et on soulèvera la question de la protection du choix du peuple. Le Sud-Est passera, bien sûr, sous protectorat de la Russie. Mais à certaines conditions. Ce n'est pas pour rien que Kerry vient nous voir si souvent. Les conditions sont les suivantes: les Républiques du Donbass ne doivent pas faire partie de la Russie, mais recevoir le même statut que l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

La mise en œuvre complète de cette option est prévue pour la fin de l'été 2016. De cette manière, ils vont se débarrasser du problème ukrainien avant le début de la course à l'élection présidentielle. Après tout, celui qui héritera d'une moitié d'Ukraine verra sa réputation en pâtir sévèrement. Et c'est ce que les deux groupes veulent éviter.

Ce sont mes informations. Je voulais les fournir aux citoyens ukrainiens. Pour les aider à se préparer au fait qu'au printemps ils vont de nouveau se trouver dans un brasier. Il y aura de très sérieuses provocations. La situation sera complètement bouleversée.

News Front: C'est ce que nous avons toujours dit. À savoir que pour l'Occident, l'Ukraine est comme un poids mort. La seule chose rentable pour l'Occident là-dedans c'est de partager l'Ukraine avec leurs satellites – les Polonais, les Hongrois et les Roumains. Cependant, ce qui me dérange dans cette option, c'est l'Ukraine centrale nationaliste, parce que les gens là-bas sont relativement tolérants et pacifiques. Vous pensez réellement que des gens comme Biletsky, Sadovoy, Nalyvaychenko et d'autres sont capables de créer un poing nazi assez puissant pour y maintenir la population de ce territoire? Et en parlant de la grande Nouvelle Russie, ce fer à cheval sur la carte, je n'ai aucun doute que de telles options ne marcheront pas là-bas, et qu'à la première pression, la population - à Odessa, par exemple - va descendre dans les rues avec le drapeau tricolore russe.

Andreï Knyazev: Je parle de ce que les Américains veulent. Lorsque le coup d'état du Maïdan a commencé, ils voulaient aussi obtenir la Crimée et déployer une base militaire là-bas. Alors, sachons ce "qu'ils veulent" et ce que nous voulons. Ils ne sont pas tenus de mettre en œuvre leur plan. Ils adorent agir sur base de manuels – ils agissent sur base de l'un d'eux actuellement. Mais pour Odessa, ils sont prêts à se battre jusqu'à la mort. C'est le seul endroit en Ukraine où il est possible de déployer une importante base navale.

Quant à la propagande nazie, je voudrais dire quelques mots en particulier. Nous avons mené une expérience. Le groupe était constitué de deux psychiatres et un spécialiste du système endocrinien. Pour l'expérience nous avons pris quelques volontaires et nous leur avons montré des chaînes de télé ukrainiennes pendant 5 heures. Les volontaires faisaient quelques tests avant et après avoir regardé ces programmes. Il s'est avéré que l'impact des chaînes ukrainiennes sur la psyché est énorme. Même le système endocrinien est complètement perdu, ce qui est prouvé par un test sanguin. Après avoir regardé la télé ukrainienne, la personne est dans un état d'irritabilité et d'agressivité accrues. C'est l'état d'une personne en pleine psychose. Nous devons comprendre que la propagande fonctionne très bien. Les ukrainiens ne croient pas tout ce qui leur est montré parce qu'ils sont stupides, ils le croient parce qu'ils sont délibérément endoctrinés.

Je tiens à souligner que notre expérience a montré que les personnes testées restaient dans cet état d'excitation pendant une journée complète. Nous n'avons pas eu l'opportunité d'étudier l'influence de la propagande pendant une semaine ou un mois, mais le résultat de 5 heures de visionnage est déjà édifiant. À cet égard, je conseillerais aux gens qui croient encore aux idéaux du Maïdan de simplement couper leur télévision pour deux ou trois jours. Vous n'avez pas besoin de regarder des chaînes russes à la place. Ne regardez juste aucune chaîne! Et puis commencez à comparer et à réfléchir. Je vous assure que vos idées vont commencer à s'éclaircir. Mais tant que l'information en Ukraine est sous une chape de plomb, la formation d'un état nazi est malheureusement possible. Ce scénario est tout à fait probable et très mauvais pour la Russie.

News Front: En Ukraine en 2010, 2011, 2012 se trouvaient à la télévision des "clowns" téléguidés. De la part des membres du Parti des Régions, et d'autres camarades pro-gouvernementaux, nous entendions tout le temps, "Laissez le peuple ukrainien regarder ces clowns. Laissez-les parler dans tous les spectacles télévisés. Laissez les gens rire d'eux car se sont en fait des crétins et des clowns. Laissez le peuple rire du prostitué gay Lyashko. Ces clowns ne seront jamais élus". Le temps a passé et les prostitués gay sont devenu l'élite des autorités ukrainiennes. C'est eux maintenant qui dictent la musique. Alors, quand en Russie se tient le Forum Gaidar et qu'y apparaît Koudrine, Gref et le reste des traîtres, nous entendons de nouveau de tous cotés, "Excellent! Laissons-les être diffusés à travers toute la Russie! Laissons les chaînes de télévision montrer leur stupidité, leur mesquinerie, leur traîtrise et leur bassesse!" N'y a-t-il pas là un dangereux parallèle?

Andreï Knyazev: Il y a un parallèle, mais il n'est pas dangereux. Pourquoi? Parce que la personne qui a été vaccinée ne tombera pas malade. Nous avons eu cette vaccination avec l'Ukraine. En terme de vies humaines, ce qui arrive en Ukraine est absolument terrible. Mais en terme de sens historique, la Russie a eu une bonne vaccination. La Russie a appris de l'expérience des autres afin de ne pas avoir à apprendre de la sienne. Nous avons eu notre part de souffrance au 20e siècle: en 1917, 1941, 1991. Aucun autre pays n'a souffert autant. Pourquoi les Américains se sont-il relâchés ainsi? Parce qu'ils comptaient sur la mort de la Russie. Et maintenant ils ne comprennent pas pourquoi la Russie a survécu. Comme l'a dit un des généraux de la Grande Catherine, "Peut-être que la Russie est dirigée par Dieu lui-même..."

Source: http://cont.ws/post/182940

Agence DONi News / Traduction depuis l'anglais par Christelle Néant

à la une de DONiSuggested Articles

Comments: 1 Comment

1

Comment

  • Comment by Louis JULIA on 25 Jan 2016

    Excellente analyse, remarquable. Je suis content de comprendre maintenant de manière nette ce que je pressentais confusément, mais avec des zones troubles et qui ne cadraient pas ensemble.Je suis toutefois déçu de voir que les Etats-Unis jouent encore un rôle si important dans la manipulation de la situation en Ukraine.J'aurais tellement souhaité que la Russie les batte àplates coutures.
    Mais bon, le Donbass,en particulier la RPD, a fait un travail considérable dans la constitution de son propre état. Quand le moment sera venu d'être réellement indépendante, elle sera capable de mener ses affaires sans hésitaion. J'ai confiance en l'honnêteté de Zakhartchenko. Moins confiance en celle de Plotnitski.

Post a comment

View More