3

Sergueï Chargounov, député de la Douma, insiste sur la nécessité d’octroyer des passeports russes aux résidents du Donbass

Passeports russes

Cela fait deux ans, que Sergueï Chargounov, député de la Douma (parlement russe), propose régulièrement d’octroyer des passeports russes aux résidents du Donbass. En novembre 2016, il avait même soumis une proposition de loi en ce sens à la Douma.

Jusqu’ici ses efforts n’ont pas été couronnés de succès. Il faut dire qu’une telle décision déchaînerait l’hystérie occidentale et ukrainienne contre la Russie. Cette dernière serait accusée d’officialiser ainsi son occupation du Donbass (occupation imaginaire vu qu’elle n’existe que dans la tête de ceux qui profèrent cette ânerie).

Autant dire que, pour ne pas jeter d’huile sur le feu, Moscou temporise ce genre d’initiatives, tout en essayant de simplifier les démarches administratives pour les réfugiés venant du Donbass.

Loin de se démonter, Sergueï Chargounov insiste, persiste et signe. Ainsi, alors qu’il était sur le plateau de la radio « Moscou parle », il a de nouveau fait une déclaration choc en ce sens.

« Les gens qui viennent du Donbass, ou ceux qui vivent dans le Donbass, ont le droit d’avoir des passeports russes. Je pense qu’ils devraient obtenir un permis de travail sans discussion lorsqu’ils trouvent un emploi. Des successions de lenteurs bureaucratiques, lorsque vous ne pouvez pas obtenir ne serait-ce qu’un permis de résidence, un permis de résidence temporaire, vous devez venir et faire la queue - c’est une honte et une disgrâce », a-t-il déclaré.

Ce en quoi sa position diffère de celle choisie par Moscou sur la simplification de l’octroi de la nationalité russe, c’est que sa proposition concerne aussi ceux qui résident toujours dans le Donbass, et pas seulement les réfugiés venus en Russie.

De quoi donner quelques sueurs froides aux autorités de Kiev qui craignent que Moscou transforme de facto le Donbass en territoire où résident des citoyens russes. Une option à laquelle se refusera la Russie tant que les accords de Minsk sont toujours considérés officiellement comme valables.

Mais si les Russes ont une incroyable patience, celle-ci n’est pas infinie. Et à force de ne pas vouloir appliquer les accords de Minsk, Kiev pourrait bien se réveiller un matin avec une mauvaise surprise.

Christelle Néant

Suivez DONi Press en français sur Telegram pour être sûr de ne jamais rater d'information.

DONI actus

Comments: 3 Comments

3

Comments

  • Comment by champoiseau on 27 Jul 2018

    Bravo et vive la Russie et le Donbass. A la poubelle de l' Histoire (il y a encore de la place) le Porc.. oshocolat et ceux qui le soutiennent en occident.

  • Comment by Jaga on 27 Jul 2018

    Sans prendre en compte l hystérie ukrainienne et occidentale, je suis tout à fait d accord avec lui. Les habitants de ces régions sont en majorité Russes. C'est pour cela que les ukrainiens les appellent "occupants" en leur faisant comprendre de quitter les lieux. Là Russie souffre de la crise démographique. Elle n aurait aucun problème en les accueillant. Dans le Donbass et Lougansk ils sont aujourd'hui comme les otages pris dans le piège par les Nazis.

  • Comment by Christelle on 27 Jul 2018

    @Jaga
    Ces gens sont nés ici, leurs parents et grand-parents aussi. Vous rendez vous compte de l'ignominie de ce que vous écrivez ? Vous parlez de procéder à une épuration ethnique. Ce qui est un crime des plus impardonnables.
    De quels "occupants" parle-t-on là ? C'est la légitimité de l'Ukraine à détenir ces terres qui est à remettre en question, en lien avec la création totalement artificielle de ce pays par les soviétiques !!! Le Donbass appartenait à la Russie avant la révolution bolchévique je le rappelle. Ces gens n'occupent rien, c'est leur terre et pas celle de Kiev. Point.

Post a comment

View More