0

Pouchkov : En rompant le traité d’amitié avec la Russie, l’Ukraine va perdre le Donbass

Alexeï Pouchkov

Alors qu’il se trouvait sur le plateau de TV Centre, Alexeï Pouchkov, sénateur russe et président de la Commission du Conseil Fédéral sur la politique d’information, a déclaré que la rupture du traité d’amitié, de coopération et de partenariat entre l’Ukraine et la Russie ne bénéficiera pas à Kiev, car la Russie sera libérée de toute obligation concernant l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Pour Alexeï Pouchkov, en menant cette politique, Kiev va perdre le Donbass définitivement.

« La disposition la plus importante pour laquelle l'Ukraine a voulu signer ce traité en 1997, elle nous l'a demandé, est la reconnaissance de l'intégrité territoriale et des frontières de l'Ukraine. Ils déchirent maintenant le contrat et que reçoit l'Ukraine en retour ? Elle reçoit en retour que la Russie est exemptée de toute obligation en ce qui concerne l'intégrité territoriale de l'Ukraine. L'Ukraine elle-même a refusé les obligations que nous avions envers elle et à mon avis, elle se sépare elle-même du Donbass », a déclaré Pouchkov.

Il a ajouté que les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) n’étant pas représentées au sein des autorités ukrainiennes qui ont dénoncé le traité, sa rupture ne s’appliquera pas aux deux républiques du Donbass.

« Nous avons des relations amicales avec la RPL et la RPD, et le gouvernement ukrainien ne veut pas avoir des relations amicales avec nous, il y a donc naturellement deux réalités politiques : la partie qui ne voulait pas mettre fin à cet accord et qui croyait que c'était nécessaire, et celle menée par Porochenko, qui voulait y mettre fin. Ainsi, l'Ukraine se distancie du Donbass et finira par le perdre complètement, et pas à cause de nous, mais à cause de sa propre politique », a conclu Alexeï Pouchkov.

Je rejoins l’analyse d’Alexeï Pouchkov sur les conséquences désastreuses que cette annulation du traité va avoir pour l’Ukraine. Cette rupture du traité d’amitié entre l’Ukraine et la Russie, permettra à cette dernière de reconnaître les deux républiques du Donbass si elle le souhaite, puisque Moscou ne sera plus tenu par l’obligation de respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Et cette décision prise sans consulter le Donbass, et qui va à l’encontre du souhait de la population locale, ne peut que creuser le gouffre déjà béant entre l’Ukraine et les deux républiques populaires. Cette rupture éloigne encore plus toute perspective d’application des accords de Minsk, et de réintégration du Donbass au sein de l’Ukraine.

En annulant le traité d’amitié avec la Russie, l’Ukraine vient d’enfoncer un clou de plus dans son propre cercueil.

Christelle Néant

Suivez DONi Press en français sur Telegram pour être sûr de ne jamais rater d'information.

DONI actus

Comments: No comments yet

Post a comment

View More